Journée défense et citoyenneté

Principe : après avoir procédé à votre recensement, vous devez accomplir une journée défense et citoyenneté, anciennement, journée d'appel de préparation à la défense (JAPD).

 

Convocation
La convocation intervient entre la date de recensement et vos 18 ans (ou dans les 3 mois qui suivent votre recensement si vous devenez Français entre 18 et 25 ans).
L'ordre de convocation vous parvient dans les 45 jours environ de la date de la session retenue.
Votre participation est obligatoire, sauf cas de force majeure (maladie, problème familial grave...).
Si vous rencontrez des difficultés sur la date ou sur le lieu proposé, il convient - dans un délai de 15 jours - de prendre contact avec votre bureau ou centre de service national afin de fixer une nouvelle date ou un nouveau lieu.
 
Organisation et contenu
Pour vous rendre au centre
La convocation ouvre droit:

  • à un bon de transport (SNCF 2e classe, non utilisable sur les TGV),

  • ou à une indemnité forfaitaire de déplacement d'un montant de 8 € .

Déroulement de la journée
Lors de la journée défense et citoyenneté, vous êtes pris en charge par les services du ministère de la Défense tant pour les services (repas...) que pour les obligations.
Vous devez vous conformer aux instructions du personnel d'encadrement, sous peine de sanctions.
Contenu de l'appel

  • Tests d'évaluation des apprentissages fondamentaux de la langue française,

  • Présentation de la défense nationale,

  • Présentation des différentes formes d'engagement : volontariat pour l’insertion, service civique, volontariat pour les armées, réserve opérationnelle, réserve citoyenne, métiers civils de la défense.

 
Certificat de participation
Si vous avez participé aux activités, un certificat individuel de participation vous est remis à l'issue de la journée. Ce certificat est nécessaire pour passer les concours et examens d'État, avant l'âge de 25 ans.
 
Si vous êtes invalide
Vous pouvez demander à être exempté de participation à la journée défense et citoyenneté si vous présentez :
soit une carte d'invalidité (80% minimum)
soit un certificat médical délivré par un médecin agréé par le ministère de la Défense indiquant que vous êtes définitivement inapte à participer à cette obligation
Vous recevrez ensuite une attestation signifiant que vous êtes en règle à l'égard du service national ainsi qu'un dossier d'information correspondant au contenu de la journée défense et citoyenneté.
 
Si vous êtes salarié ou apprenti
Vous bénéficiez d'une autorisation d'absence exceptionnelle d'une journée.
Votre employeur ne peut réduire votre rémunération mensuelle, ni décompter cette journée de vos congés annuels.


 

 LE MOT DU CORRESPONDANT DEFENSE

 
 
 
 

Pour animer, coordonner et dynamiser les actions menées par le ministère en direction de la jeunesse, le ministre de la Défense, a nommé un Délégué ministériel à la jeunesse et à l’égalité des chances (DMJEC). Le DMJEC et son équipe ont conçu, en collaboration avec les services et les armées, la brochure « Défense-Jeunesse-Égalité des chances ». Ce document a pour objectif de présenter l’ensemble des dispositifs existants, dont la diversité, la complémentarité et la cohérence peuvent être résumées en une phrase : « À tous les jeunes, quels qu'ils soient, à toutes les étapes de leur vie scolaire, universitaire ou professionnelle, la défense offre des clés pour les aider à construire leur vie, en leur permettant de devenir des citoyens engagés et responsables, de surmonter discriminations et inégalités et de bâtir leur avenir professionnel ».
Cette formule détermine les trois grandes parties de la brochure :
- aider les jeunes à devenir des citoyens engagés et responsables, à travers le parcours de citoyenneté, qui concerne l’ensemble des jeunes Françaises et Français, soit plus de 750 000 par an, et qui peut être prolongé par diverses formes de volontariat ;
- aider les jeunes à surmonter discriminations et inégalités, grâce au Plan Égalité des Chances du ministère, qui aide chaque année près de 30 000 jeunes issus de milieux défavorisés à surmonter les inégalités ou les discriminations qu’ils rencontrent ;
- aider les jeunes à bâtir leur avenir professionnel, soit par la poursuite d’études supérieures de défense, soit par l’engagement, la défense restant le premier recruteur public avec de 15 000 à 20 000 jeunes incorporés tous les ans dans les armées.
 
Vous pouvez consulter cette brochure sur le site:

http://www.calameo.com/read/00033162703b6f179d055.

 
 

 

 

 

 
 
 
  Conseil général de saône et loire   Conseil régional de Bourgogne   Service Public