Mot du Maire

JANVIER 2017

 

Madame, Mademoiselle, Monsieur, 
Remignotines, Remignotins, 
 
 
2017 vient de démarrer mais je rappellerai tout d’abord quelques traits du passé. 2015 avait été marqué par la désagréable surprise venant de l’inspecteur d’académie qui nous supprimait notre 2ème classe. Après beaucoup de rancœur, il nous fallut admettre bon gré, mal gré cette décision cruelle et injustifiée au vu des effectifs prévus.  Le Conseil accepta alors, comme il l’avait promis de prendre en charge les frais de transport des élèves de petite et moyenne sections vers ST Gilles. Système transitoire qui donna satisfaction. 
 
En ce début d’année 2017, la situation scolaire n’est pas encore déterminée mais la logique voudrait que notre classe unique perdure en septembre 2017 avec un effectif de 21 élèves dont 2 enfants de grande section qui réintégreraient Remigny. La décision finale du DASEN devrait être prise lors de ce premier trimestre 2017. Dans l’affirmative, il restera au conseil municipal de confirmer sa participation financière au transport scolaire vers ST Gilles des petites et moyennes sections. 
 
Autre sujet préoccupant et traumatisant de l’année 2016, la situation communautaire de Remigny. Domaine où la aussi nous n’avons pas été maître de notre destin. Les préfets ont été tenus de faire respecter la loi « NOTRE » qui voulait sur le plan national, grouper les structures existantes (communautés, syndicats). Le préfet de S & L a donc, dans un premier temps dissout notre communauté des Monts et des Vignes. Il nous appartenait donc de choisir pour être admis dans une Com. plus importante. Pour nous choix plus que limité puisque Beaune pour des raisons qui les regardent refusait d’autres communes en son sein sauf Change. 
 
 Le Conseil de REMIGNY, fut donc contraint et forcé d’accepter de rejoindre le Grand Chalon. C’est chose faite depuis le 1er janvier 2017. Cette nouvelle com. comptera 51 communes, plus de 110 000 habitants et 94 délégués communautaires. 
 
 Petite rétrospective tout de même de cette politique communautaire. En 1994, entrée de Remigny dans la première communauté autour de Chagny. Puis divorce avec Chagny qui se dirige alors vers Beaune. En 2014, mariage forcé dicté par le préfet avec les 6 communes du Couchois. Et donc en 2017 intégration de Remigny dans cette com. de grande taille autour de Chalon ville centre. En ce qui concerne le bassin de vie rien d’illogique puisque notre population est attirée par Chalon aussi bien dans le domaine scolaire, médical, commercial et celui des festivités mais cette nouvelle situation m’amène à évoquer quelques questions importantes pour notre avenir : 
Avec ces bouleversements depuis 23 ans, nos populations et nos conseils municipaux vont-ils s’y retrouver et ne vont-ils pas se poser beaucoup d’incertitudes en ce qui concerne l’intérêt communautaire de tous. 
 
Et surtout nos communes rurales ne vont-elles pas perdre une partie de leurs compétences, une partie de leur identité. 
 
L’avenir nous dira si mon pessimisme n’a pas lieu d’être. Mais malgré ce passage douloureux, notre village doit continuer à vivre et avec mon Conseil, en 2017, nous nous y emploierons. 
 
 Pour 2017 et dans les années futures nous avons déjà projeté certaines réalisations qui pourraient  voir le jour en fonction bien sûr de notre budget. Notre tâche sera facilitée par le fait que, grâce au sérieux de notre gestion communale et celles des conseils passés, la situation de Remigny financièrement est saine. Nous ne sommes pas endettés, si ce n’est un emprunt voirie contracté avec l’ancienne Com et qu’il nous faudra régler. Il y avait bien sûr l’emprunt assainissement, mais celui-ci sera pris en compte par le grand Chalon compétant en la matière. 
 
 Dès 2017, nous espérons aménager le bas de la rue de Chassey pour, en particulier, limiter la vitesse routière comme nous l’avons déjà tenté dans d’autres secteurs. 
 
 En 2017, 2018, nous devrions  renouveler la voirie et les trottoirs du lotissement après les travaux du SYDEL. Enfin dans un avenir que nous espérons proche, nous nous pencherons sur l’aménagement environnemental de la place du lavoir. 
 
 Trois projets qui pour la deuxième partie de notre mandat devraient rendre notre village encore plus attrayant avec une qualité de vie agréable 
 
Attrayant, agréable, qualificatifs que se plaisent parfois à nous redire certains habitants. Cela permet d’atténuer d’autres remarques négatives parfois désobligeantes qui nous sont rapportées. Mais ne faut-il pas de tout pour faire un monde ? 
 
 Oui notre village est beau et accueillant grâce à tous ceux et toutes celles qui par leur travail, leurs présences, leurs idées, leurs participations aident à améliorer notre cadre de vie.  
 
Ma gratitude va à tous. 
A notre personnel communal disponible, consciencieux malgré parfois des tâches qui se compliquent avec des nouvelles règles nationales et européennes. Je les remercie comme je remercie notre professeur des écoles qui dans sa classe unique réussit à former nos bambins pour une meilleure entrée dans la vie. 
Remerciements à nos deux jeunes Anne-Sophie, ATSEM et garderie ainsi qu’à Anaïs,  également à la garderie, à la cantine et aux locaux communaux. Mes félicitations à elles pour leur conscience professionnelle et leur esprit d’initiative. 
Ma gratitude à l’équipe de fleurissement qui chaque année avec originalités donne une touche de couleur dans tout le village. Travail  
Ma gratitude à l’équipe de fleurissement qui chaque année avec originalités donne une touche de couleur dans tout le village. Travail ingrat pas toujours reconnu. Grand merci aux membres du CCAS pour leur dévouement, aux présidents et présidentes de société, à leurs adhérents, mais aussi aux nombreux bénévoles qui donnent leur temps pour rendre la vie des Remignotins plus vivante, plus conviviale. Pour les remercier, rejoignez-les car parfois ils manquent de bras. 
Je serais ingrat si je ne remerciais pas sincèrement et de tout cœur mes conseillers, mes adjoints, qui par leur dévouement, leur disponibilité, leurs compétences mais aussi leurs idées originales et leurs initiatives me sont indispensables. 
 
 A vous tous, à vos familles, à vos amis, je concluerai en vous souhaitant tous mes vœux les plus sincères, les plus chaleureux, vœux de réussite, de bonheur et de santé. 
 
 Je souhaiterai personnellement que mon épouse qui depuis 23 ans me supporte dans ma tâche, continue de le faire surtout quand les soucis administratifs s’accumulent que certaines réactions me peinent. 
 
 2017 est une année électorale. Sans m’immiscer dans vos convictions, je souhaiterai que notre nouvelle équipe dirigeante, président, députés et donc nouveau gouvernement permettent à notre France de retrouver non pas sa grandeur d’antan, je suis lucide et réaliste, mais à rétablir un nouvel équilibre financier avec un partage équitable des richesses. Qu’ils n’oublient pas en particulier ceux qui souffrent dans la médiocrité de leur situation sans se plaindre. 
 
 Pour le genre humain ne serais-je pas trop exigeant en souhaitant moins de guerres, moins de conflits, plus de victimes innocentes, ce qui pourrait amener les enfants que monde quelle que soit la couleur de leur peau, quelles que soient leurs croyances à avoir une vie plus paisible, un avenir plus radieux. 

Michel MOURON

                               Voeux du maire

 



Le maire et son conseil municipal avaient choisi le vendredi 13 janvier pour vous présenter ses vœux. 
Vous étiez un peu moins nombreux cette année à vous déplacer . 
Toutefois ce fut l’occasion de faire la connaissance de nouveaux Remignotins et Remignotines avant la dégustation des galettes. 
 
 
 
 
  Conseil général de saône et loire   Conseil régional de Bourgogne   Service Public